četvrtak, 24. prosinca 2020.

Tomislav Dretar | Pitanje raja za Čovjeka je suštinsko pitanje

 

Filozofske mrvice

Pitanje raja za Čovjeka je suštinsko pitanje. To je i suštinsko filozofsko pitanje. Čovjek, sadašnji čovjek smrtan je, porobljen i zarobljen, podvrgnut otuđenim mu silama, u stalnom je nedostatku svega i ugrožen od svega. Sve to Čovjek vidi kao zahtjev za bivanje u vječnosti. Čovjek je izgnan iz raja i osuđen da sam sebi sve to pribavi dok je u raju sve imao. No, to je bilo izvan njega, bio je ovisan. Sloboda mu je bila uvjetovana.

Čovjek se pobunio i krenuo putem svoje neovisnosti. Bog mu je to dopustio, no Tvorac je sve predvidio. Predvidio je i njegovu pobunu, nije uklonio drvo Života već stavio čuvara uz njega, a ukloniti čuvara je izazov koji će pokrenuti ljudsku evoluciju koju vidim kao Božju metodu narastanja slobode,opskrbio ga svim potrebnim da uspije i da na kraju budu zajedno bez crkve i religije u zajednici u kojoj on neće biti Bog.

 

Znači Čovjek će mu biti ravan. Kad može biti ravan Bogu? Onda kad posjeduje sve božanske moći. Na tom putu Čovjek je izmislio novac koji će mu omogućiti da prisvoji svoje sluge i njihove usluge kako bi bio ravan Bogu. Novac je mogao imati ako iskorištava druge ljude. To nije pravi put, svaki Čovjek treba slobodu i moć da bi bio Čovjek.

 

Da bi riješio pitanje slobode za sve ljude Čovjek mora sebe staviti na razinu Čovječanstva i Čovječanstvo izjednačiti u svemu s Čovjekom. Tek tada čovjek će biti neovisan o drugom i o svima, i to ne iz nužde već po čistoj ljubavi koja je Bog. Konkretno, to znači da čovjek treba biti ne-radnik i sve ostalo koje podrazumijeva svoju negaciju jer on sam je ta negacija. Dakle, ja vidim Raj onako kako ga propovijedaju religije uz uvjet da čovjek sam dođe do toga stupnja, jer samo tako neće više ovisiti ni o kome, biti sam svoj proizvod. Boga neće nestati, bit će ono što je bio u Početku, bit će Ljubav.


***


La question du paradis pour l'homme est une question essentielle. C'est aussi une question

 

Philosophique essentielle


L'homme, l'homme actuel est mortel, asservi et capturé, soumis à des forces aliénées il manque constamment de tout et est mis en danger par tout. L'homme voit tout cela comme une demande pour être dans l'éternité. L'homme est banni du paradis et condamné à se procurer tout  cela pour lui-même tandis qu'au paradis, il avait tout. Mais ça le dépassait, il était accro.

 

Sa liberté était conditionné. Dépanadant u Dieu L'homme s'est rebellé et s'est engagé sur le chemin de son indépendance. Dieu l'a permis, mais le Créateur a tout prévu, Quand même Il a prévu sa rébellion, il n'a pas enlevé l'arbre de Vie mais a mis un garde à côté, et retirer un garde est un défi qui déclenchera l'évolution humaine que je considère comme la méthode de Dieu pour accroître la liberté, lui a fourni tout ce dont il avait besoin pour réussir et qu'à la fin ils seront ensemble sans église ni religion dans une communauté où il ne sera pas Dieu.

Ainsi, l'homme sera égal à Lui. Quand peut-il être égal à Dieu? Puis quand il possède tout le divin à être capable. En chemin historique, L'homme a inventé de l'argent qui lui permettrait de s'approprier ses serviteurs et leurs services pour se faire égal à Dieu. Il pourrait avoir de l'argent s'il en profitait les autres gens. Ce n'est pas la bonne voie, chaque homme a besoin de liberté et de pouvoir pour être un homme.

 

Afin de résoudre la question de la liberté pour tous, l'Homme doit se placer au niveau de l'Humanité et d'assimiler l'humanité en toutes choses à l'homme. Ce n'est qu'alors que l'homme sera indépendant de l'autre et sur tout, et non par nécessité mais par pur amour qui est Dieu. En particulier, cela signifie qu'un homme on devrait être un non-travailleur et tout ce qui implique sa négation parce que c'est lui-même sa propre négation. Donc, je vois le paradis comme les religions le disent, à condition que l'homme il atteint lui-même ce degré, car c'est seulement de cette façon qu'il ne dépendra plus de personne pour être son propre. produit. Dieu ne disparaîtra pas, il sera ce qu'il était au commencement, il sera Amour.

Nema komentara :

Objavi komentar

Hvala na vašem komentaru. Isti će biti objavljen nakon pregleda moderatora.